logo page d'accueil du conservatoire
f o

 

InstrumentariumBaschetbaschet2

Présentation

 
PRESENTATION DES STRUCTURES SONORES BASCHET :
A- NAISSANCE DE L'INSTRUMENTARIUM
Avant ce qui se nomme aujourd'hui les Structures Sonores Baschet, sont nées les sculptures et percussions de François et Bernard Baschet. Celles-ci et ceux -ci ont voyagé à travers le monde, d'expositions en concerts, d'un public à l'autre. D'une certaine façon, c'est le public et notamment les adultes accompagnant les groupes d'enfants-visiteurs qui a suscité la recherche et la création de structures sonores de formes moins complexes.
"C'est l'expérience qui nous a conduit à cette création et particulièrement le fait d'avoir travaillé dans les années 70, à New York, dans un programme -Learning to read through the arts-. programme destiné à des jeunes en difficultés d'insertion sociale, de langage, ... "
Les sons n'ayant pas de fréquence bien définie, leur assemblage ne se fait pas prioritairement en fonction de notion de hauteur ( mis à part le cristal ) ou de possibilités rythmiques mais tout autant par juxtaposition de timbres et notion de corps sonore.
Nous avons eu la même attitude que celle des compositeurs de musique concrète vers 1950, utilisant des sons créés sur bande magnétique et non répertoriable classiquement .
La facilité avec laquelle l'art plastique contemporain a été assimilé dans certains secteurs de l'enseignement nous a frappés : dans les maternelles, particulièrement, on met des couleurs à disposition des enfants. Ils sont libres de les projeter sur la toile, et par là de projeter leurs images intérieures. Ainsi, peu à peu, ils apprennent à structurer leur production et se structurer eux-même. 
Nous avons voulu créer un outil qui permette la même démarche en musique : mettre à disposition des enfants des couleurs sonores et leur donner la liberté de jouer sans reproduire."

Bernard BASCHET
(in Les Cahiers du CENAM)
Les quatorze structures sonores de l'instrumentarium pédagogique ont été conçues pour offrir un large éventail de timbres, mais aussi de gestes instrumentaux possibles.
La démarche pédagogique est basée sur l'écoute, elle sollicite la créativité de l'enfant et son engagement corporel global.
"Les enfants tout petits parlent parfaitement, en ignorant tout de la lecture et de l'écriture ; ils ont appris par l'oreille. Il en est exactement de même, sinon plus encore pour la musique : il faut chanter, jouer des instruments simples, s'amuser en musique ; en un mot, avoir appris à "aimer" la musique avant d'en apprendre les codes."
Marcel Landowski. Batailles pour la musique
B-L’INSTRUMENTARIUM BASCHET : une palette sonore
La conception de ces structures sonores s’est faite selon le cahier des charges fonctionnel suivant, à partir du principe acoustique défini comme celui de la verge encastrée, radiation de la vibration interne du métal, dans le but de réaliser une palette sonore :
• richesse sonore,
• grande variété d’intensité et de dynamique,
• facilité de réponse au geste sonore,
• marques culturelles,
• utilisation de l’ensemble de l’objet, solidité,
• maniabilité,
• masse,
• encombrement,
• sécurité d’utilisation,
• plastique.
Les modèles ne se sont fixés qu’après des années de pratique sur le terrain, joués par des milliers d’enfants de différents pays. Le dépassement technologique de ces contraintes multiples nous permet de proposer un matériel en réponse aux attentes d’un grand nombre de structures, dans la réalisation de multiples projets.
A l’heure actuelle, plus de 600 structures ont fait l’acquisition de ce matériel, dont 120 structures spécialisées. Porté par l’Association Structures Sonores et Pédagogie en France depuis 1982, un réseau international nous permet désormais d’être appuyé dans de nombreux pays par des associations relais. Outre le secteur association, nous comptons aussi deux Centres Nationaux, l’un au Mexique (Mexico DF) et l’autre en Espagne (San Sébastian).
 
C- SUSCITER L’ENVIE DU JEU
Plastique
Nous pensons qu’un instrument, quel qu’il soit, doit susciter l’envie du jeu. La plastique résulte des données fonctionnelles bien que les dimensions, les couleurs, les formes fonctionnelles renvoient parfois à des images (oiseau, grenouille, table...), à des sonorités rappelant des sons d’instruments du monde.
Emprunte culturelle
Les groupes sont souvent constitués de personnes aux origines culturelles très diversifiées. De fait, la réalisation d’instrument permettant une mise à disposition de sonorité du monde donne d’une part accès à une culture voisine, ainsi qu’elle valorise l’individu de part la reconnaissance du groupe. C’est le cas de l’étoile, l’arc, le trois croix, le disque.
Genèse du son
Les instruments à percussion permettent un jeu digital ou un jeu faisant intervenir divers médiateurs (balle, pinceau, brosse, feuille, percuteurs...)
L’instrumentarium comprend un Cristal (six tiges de verre). Le musicien humidifie ses doigts et vient caresser des tiges de verre, obtenant un son limpide aux résonances pures.
L’appréhension de divers matériaux (métal, verre, composite, eau) ouvre aux curiosités tactiles.
De manière générale, selon le type d’instrument joué, le mouvement (par sa forme et sa dynamique) induit une plus ou moins grande qualité du son entendu. Nos structures sonores offrent un son préformé (une note de piano est préformée, un son de tambourin ne l’est pas), permettant une réponse de qualité au geste sonore sans l’obligation d’une grande précision de celui-ci. C’est le cas de la grille, qui se présente d’autre part comme un clavier offrant une grande surface de jeu.
Technique
Les structures sonores proposent l’accès direct à un instrument dégagé d’une technique particulière et sans lien à d’autres formes instrumentales connues. Il apparaît donc une grande liberté envers l’instrument et la réalisation d’un geste sonore.
Les sons n’ont pas de fréquence bien définie, leur assemblage ne se fait pas par rapport de hauteur mais par juxtaposition de timbres. Tous les sons sont harmonieux.
De la petite enfance aux personnes âgées, en passant par les adolescents ou les adultes, chacun peut les aborder sans a priori tant au niveau du mode de jeu instrumental qu’à celui du style de musique joué. Ces instruments offrent une ouverture, non stéréotypée. Ils invitent le musicien à poursuivre une démarche active et expérimentale provoquant des attitudes corporelles productrices de sons et nous donnant à entendre des matières sonores riches et variées. Proposées en milieu spécialisé, chacun peut les aborder en fonction de ses disponibilités.
 

L'atelier

L'ATELIER STRUCTURES SONORES ET CRISTAL BASCHET :
L'atelier Stuctures sonores et cristal Baschet est un atelier de création ouvert aux jeunes instrumentistes inscrits au Conservatoire à partir du collège auquel est associée une initiation au cristal et à la tôle à voix..

Contenus de l'atelier

LES CONTENUS DE L'ATELIER STRUCTURES SONORES ET CRISTAL BASCHET :
Ils sont fixés en fonction des projets proposés par l'antenne et la ville d'Albi : le musée Toulouse-Lautrec, la médiathèque, le cinéma, la Scène Nationale... et/ou des projets de classes : la danse, l'éveil, le chant choral...

Les élèves, réunis par groupes de niveau liés à leur ancienneté de pratique, se retrouvent de façon hebdomadaire. Ils développent un travail d'exploration sonore à partir de jeux principalement axés sur l'improvisation de tout style avec les structures sonores et/ ou tout autre instrument. Dans les séances sont travaillés :
• les différents modes de jeu (taper, frotter, caresser, pincer ...)
• la dimension rythmique organisée et aléatoire puisque ce sont des percussions,
• les recherches de timbres, de dynamiques, de couleurs et de nuances liées au geste sonore.
• l'aspect mélodique et harmonique (cristal et tôle à voix).

En fonction du projet, les élèves construisent ensemble et font évoluer leur création qui peut même être écrite.
L'objectif principal est que par l'écoute et le plaisir du jeu partagé entre les uns et les autres, les échanges, l'analyse, les élèves puissent jouer ensemble d'où qu'ils viennent et quelque soit leur niveau pour créer et faire aboutir un musique vivante émanant de leur propre expression partagée au sein du collectif.